La pression se maintient sur les réserves de sang cet automne

18-10-2022

Depuis plusieurs semaines, la fréquentation des collectes est en baisse de l’ordre de 15% en moyenne par rapport aux prévisions. Grâce à l’appel aux médias du 10 octobre, de nombreux·ses donneur·euses se sont présenté·es pour faire un don. Si nous les remercions chaleureusement, le nombre de poches de sang récoltées ne permet malheureusement pas, à l'heure actuelle, d'envisager sereinement la fin de l'année. Voici le point sur la situation à venir et sur les besoins auxquels nous devons répondre.

Une première, les congés étendus 

Du 24 octobre au 7 novembre, les élèves et certains étudiants seront en vacances. Les donneur·euses de sang sont généralement moins présents en collecte durant les congés scolaires, à cause des départs en vacances, de l'organisation familiale ou du retour chez les parents. Nous partageons donc notre inquiétude quant à l'influence qu'aura cette trêve automnale sur les réserves de sang. 

De quels groupes a-t-on le plus besoin ?

Comme toujours, la pression est plus forte sur les groupes sanguins négatifs. Le groupe O négatif est donneur universel : il est administré en situation d’urgence et/ou dans les cas où l’on ne dispose pas d’un sang suffisamment compatible avec celui de la personne qui doit le recevoir.
Le groupe B négatif est plutôt rare en Belgique, mais il est aussi plus fréquemment demandé. Lorsqu’il en manque, on transfuse aussi du O négatif.

Les réserves des groupes positifs sont un peu plus rassurantes. Cependant, un déficit peut se creuser rapidement si les donneur·euses pensent que leur groupe est moins recherché et ne se déplacent plus, ou qu’un hôpital a besoin de nombreuses poches en très peu de temps. 

 

C’est pourquoi nous tenons à rappeler que tous les groupes sanguins sont importants pour répondre à toute éventualité du côté des hôpitaux.

Les réserves, oui mais …

… les produits sanguins extraits de votre don de sang (ou de plaquettes, ou de plasma) ont des durées de conservation variables ! C’est pourquoi nous avons besoin de votre générosité tout au long de l’année.

 

-    Les globules rouges se conservent 42 jours maximum et sont primordiaux en cas d’accident, d’accouchement, de chirurgie, pour les patients drépanocytaires qui ont parfois besoin de plusieurs poches toutes les 6 semaines. 
-    Les plaquettes ne se conservent que 5 jours et souvent transfusées après une chimiothérapie ou une radiothérapie.
-    Le plasma peut se conserver, congelé, jusqu’à 3 ans. Il faut néanmoins répondre aux objectifs fixés par le Gouvernement en matière d’auto-approvisionnement pour la fabrication de nombreux médicaments essentiels à la survie des malades (grands brûlés, personnes atteintes de déficit immunitaire, etc.)

Les fêtes, une période toujours redoutée

La fin de l’année n’est plus très loin. Comme toujours, il s’agit de faire des réserves pour cette période encore plus propice aux pénuries de sang. Les horaires des sites de prélèvement fixes seront étendus : nous vous donnerons plus d’infos prochainement !

D'ici-là, retrouvez toutes les collectes organisées dans notre Agenda des Collectes.